Lisandro Lopez est de retour

Author:
Publish date:

On l’avait vu courir la semaine dernière aux côtés de son compatriote et nouvelle recrue, Fabian Monzon. Hier, après un détour matinal au parc de Bron-Parilly, Lisandro Lopez a pleinement participé à la séance de l’après-midi. Elle regroupait une quinzaine de joueurs, dont certains très jeunes comme Ghezzal, Sidy Koné, et Ferri, et était essentiellement bas&# maillot france 2012 233;e sur le jeu de passes.

A aucun moment, on ne vit l’attaquant argentin se ressentir ou se plaindre de

problème physique. Ceux-là même qui lui empoisonnent l’existence et l’empêchent d’effectuer des saisons lyonnaises complètes.

Pour ne remonter qu’à l’an dernier, on se souvient de son interminable absence consécutive à une entorse à la cheville gauche survenue à la toute fin de la rencontre face à Montpellier. Nous étions le 27 août 2011 et Lisandro reviendra le 18 novembre en entrant en jeu à la 62ème minute pour la défaite à domicile contre Rennes (1-2).

L’été commença avec les mêmes interrogations. Lisandro dut quitter ses coéquipiers le 25 juillet lors de la tournée aux Amériques contre l’Impact Montréal, et plus près de nous, le 28 août, précisément, il déplora maillot de foot de france une lésion musculaire devant Evian.

Fort heureusement, trêve internationale oblige, le calendrier n’était pas particulièrement embouteillé. Son absence ne pénalisa pas trop l’OL et Lisandro put se soigner et tenter de gommer, une fois de plus, le temps perdu.

Spectateur pour la venue de Valenciennes, il a donc, comme l’espérait Rémi Garde, retrouvé l’entraînement collectif aux côtés, d’ailleurs, de Fabian Monzon, a priori débarrassé de ses problèmes aux adducteurs.

Le duo sud-américain est donc de retour, et si l’on est impatient de découvrir et de juger l’ancien arrière gauche de Nice, il n’est nul besoin de disserter maillot du milan sur l’importance de Lisandro. Elle est même double si on se réfère strictement à son charisme et à cette faculté de ne jamais renoncer. Et si on se replonge dans quelques chiffres immédiats, Lisandro, c’est 19 buts en 35 matches lors de la saison 2010-2011 et 25 buts en 43 rencontres la saison dernière auxquelles on peut ajouter 4 et 3 passes décisives, le tout, répétons-le, en traînant le handicap de blessures.

Du coup, cette résurgence apparaît tout sauf anodine. Il reste encore presque une semaine avant la venue dominicale d’Ajaccio et Lisandro la mettra à profit pour se rapprocher de son meilleur niveau. En attendant qu’il puisse jouer durablement avec Gourcuff…

Sur le même sujet A lire aussi